Air qui passe sous la fenetre, comment faire ?

Tout comme la toiture et les murs, les fenêtres sont responsables des pertes de chaleur dans une maison. Certaines ouvertures laissent entrer l’air froid dans la pièce sous la fenêtre, mais également elles laissent s’échapper la chaleur intérieure. Cette situation peut nuire à vos factures d’énergie, mais aussi au confort thermique de votre maison. Alors, comment faire ?

Isolation fenêtre : diagnostiquer les fuites d’air

Lors de la pose de vos fenêtres ou lorsque vous constatez que ces ouvertures commencent à vieillir, il est indispensable de les diagnostiquer pour savoir si elles ont des fuites d’air ou non. Rien de plus facile, vous allez tout simplement passer votre main sur tous les rebords de votre fenêtre. Si vous ressentez de l’air froid, ce que le courant d’air provient de cet endroit. Il existe également un autre moyen très astucieux et pratique à la fois. Au lieu d’utiliser votre main, prenez à la place un briquet. Allumez-la puis passez la flamme autour de votre ouverture. Si elle vacille ou s’éteint même, l’air vient de ce fait de cet endroit précis. Si vous avez trouvé l’arrivée d’air, par exemple sous la fenêtre, vous colmatez ensuite cette partie.

Comment colmater le bas d’une fenêtre ?

Lorsque le bas de votre fenêtre laisse passer l’air, vous avez intérêt à le calfeutrer. Pour ce faire, vous devez d’abord préparer la partie à colmater. Nettoyez bien la surface pour qu’elle soit lisse et bien propre. S’il existe des imperfections, grattez la partie à l’aide d’une spatule. Si besoin, servez-vous du détergent. Ensuite, procédez à la mise en place des joints. Il est recommandé de bien choisir cet isolant pour avoir un résultat probant. Vous êtes à court d’idées, les joints d’étanchéité adhésifs et les joints en silicone sont une bonne option.

Si vous misez sur un joint silicone, vous devez tenir du revêtement de votre fenêtre. Certains revêtements demandent en effet l’application d’un primaire au préalable pour que les joints adhèrent parfaitement à la fenêtre. Ensuite, appliquez un cordon de mastic le long de la partie à calfeutrer, et ce, à l’aide d’un pistolet. Puis, recouvrez le cordon d’une bande de démoulage. Enfin, fermez votre fenêtre et laissez le joint bien sec.

Mais si vous utilisez un joint adhésif, vous n’avez qu’à dérouler l’équipement. En effet, ce matériel se présente sous la forme d’un rouleau. Étalez-le le long de la zone à colmater. Enlevez le papier protecteur au fur et à mesure de l’opération. À chaque pas, faites une pression ferme sur le joint pour qu’il se fixe parfaitement. Découpez le reste avec un cutter et essayez de fermer votre fenêtre pour s’assurer que le joint adhésif ne bloque pas la fermeture.